001

Y a des jours où on ferait mieux de rester couché, et aujourd'hui, c'est justement l'un de ces jours. Non mais qu'est-ce qui m'a pris de m'embarquer dans une galère pareille, hein ? J'vous le demande. Quoi, vous ne savez pas de quoi je parle ? Oh, mais fallait le dire tout de suite. Eh bien figurez-vous qu'un loustic a lancé un défi à la cantonnade... celui de survivre avec une bande de potes déchaînés qui n'en font qu'à leur tête. Evidemment, la maison dans laquelle nous vivrons pendant un certain temps est grande et complètement perdue dans la cambrousse. Personne aux alentours, pas de voisin, pas de magasin, rien. Le désert total. Une chance qu'on ait le droit à un potager et à un étang, vive l'autarcie, c'est fou c'que j'suis motivée... Moi j'vous l'dis, j'aurais mieux fait de me faire porter pâle, ce jour-là...


002

Jour 1, lundi. Nous sommes huit à arriver dans ce coin perdu de cambrousse. On est tous une bande de copains à avoir décidé de relever ce défi à la Loft Story... une veine qu'il n'y ait pas de jacuzzi ! Remarquez, ça déplairait peut-être pas à Intell, le seul mec du groupe... en-dehors de Tomy, mais lui, c'est un ado, donc pas de jacuzzi. Mais laissez-moi vous présenter les cinglés qui ont décidé de me suivre : il y a avant tout Hanyo, qui n'a pas mis longtemps à trouver le chemin du frigo, d'ailleurs. Puis viennent Misky, Ange, Zundapp, Fonsine, Intell et enfin Tomy, le plus jeune d'entre nous. Et bien sûr, il y a moi, Parker Jones...


003

Alors que je fais tranquillement le tour du propriétaire (de la maison, hein, pas d'Intell !), quelques autres sont partis pêcher. Bah oui, qui dit autarcie dit pêche et jardinage... Nous v'là bien, je parie que même pas la moitié ne sait planter une tomate. M'enfin, qui vivra verra... si on survit. En tout cas, les langues vont déjà bon train.

Tomy : C'est dommage qu'il y ait pas de fille à embrasser...

Intell : Déconne pas, t'as vu toute la floppée de nanas qu'on a avec nous ?

Fonsine : Non mais dis donc, un peu de respect, je te prie !

La cohabitation va être rude, c'est moi qui vous l'dis...


004

Avec la troupe de bras-cassés qui m'accompagne, pas la peine d'escompter avoir une bonne truite grillée au déjeuner. Ils se débrouillent comme des manches et parviennent, par on ne sait quel miracle, à faire des acrobaties en lançant leur ligne.

Misky : Aie, ma tête... Fonsine ! Tu m'es tombée dessus !

Fonsine : C'est toi qui m'es tombée dessus !

Misky : Non mais faut faire attention, là, on a fait peur aux poissons !

Quand je disais qu'on aurait pas le déjeuner avant la fin de l'année...



005

Vers la fin de la matinée, un seul est unique poisson fut pêché. On s'est aussitôt empressé de le cuisiner. Pensez-vous, la baraque était emplie d'un brouhaha révélateur : celui des estomacs qui craient famine. Comme personne ne voulait prendre la responsabilité de vider le frigo, on avait tous faim. On s'est donc très vite attablés.

Ce qu'il y a de marrant avec les colocations, c'est qu'on découvre petit à petit ceux qui vivent avec vous. Par exemple : Hanyo ne quitte plus son chevalet depuis qu'elle s'est prise d'une passion subite pour la peinture. Tomy, lui, a décidé que le frigo comptait sur lui pour être rempli et campe à l'étang depuis ce matin. Quant à Intell... Il a prouvé sa bonne éducation en léchant copieusement les assiettes. Une chance qu'il ne les range pas ensuite dans le placard...


006

Vous connaissez les filles, ce sont de vraies commères entre elles, et Ange et Zundapp ne dérogent pas à notre sinistre réputation.

Zun : Je t'assure, Intell a fait de l'oeil à Fonsine, je l'ai vu !

Ange : Mais qu'est-ce que tu racontes, c'est à moi qu'il a fait de l'oeil...

Et blablabli, et blablabla... On a beau ne pas aimer les commérages, sauf lorsqu'on n'en est pas le sujet, ça vous lie quand même des amitiés et ça, c'est bien !


007

Après avoir bien cancané avec sa nouvelle amie, Zundapp s'est mit en tête que ce sera à elle de ramasser les simflouzes puisqu'elle est la seule à avoir une aspiration assez dorée. Je sais, il y a déjà trois arbres, mais les amitiés se lient tellement vite, de nos jours.

En arrière-plan, nous pouvons observer la brave Misky, la maman poule du groupe, qui remplit le frigo avec sa cueillette de poissons.

Misky : Comme ça, on ne mourra pas de faim. Surtout ce pauvre Tomy, il est si jeune. Quelle idée de l'avoir embarqué là-dedans ?


008

Jour 2, mardi. Je ne sais pas si c'est pour faire oublier à tout le monde que c'est lui qui a lêché les assiettes, toujours est-il qu'Intell se rend utile. Bon, d'accord, je lui ai un peu soufflé l'idée mais à force de lui parler gentiment, ça marche. La preuve. Intell, mon poussin des îles, tu auras la douche à nettoyer, après.

Intell : La douche, et après, la cuisine ? Veut pas que j'passe l'aspirateur, non plus ? Et puis refaire les peintures, tant qu'à faire ? Oh, il est bon qu'à ça, Intell, à faire le ménage !

Tu dis quoi ?

Intell : J'ai dit qu'après avoir nettoyé j'irai faire de la nage !


009

Et Fonsine, pendant ce temps-là ? Eh bien Fonsine, elle s'occupe du jardin. Et elle va avoir bien du mérite parce que le jardin, il est grand... grâând ! Ahem... Besoin d'un coup de main, Fonsine ?

Fonsine : Non, ça va, j'aime bien faire le potager. D'ailleurs, ça me rappelle une histoire. Un jour, un gars avait décidé de...

Bon euh... si t'as pas besoin de moi, je suis en cuisine.

Fonsine : ... qui avait décidé de faire un grand potager rien que lui...

Tu veux que je te prépare du poisson ?

Fonsine : ... un grand potager rien que pour lui. Cet homme était on ne plus radin et...

Je vais prendre ça pour un non...


010

Tandis que la moitié d'entre nous profite que les lits soient inoccupés pour aller dormir, Tomy se fait un devoir de rester près de l'étang, au cas où un casse-croûte approcherait. C'est qu'il y tient, lui, à être indispensable. C'est pas parce qu'il est ado qu'il n'a pas le droit de faire comme les autres. Il le prouve même en étant le premier à décrocher un badge en bronze de pêche.

Tomy : T'as vu Parker ? J'vais devenir le meilleur pêcheur de tout Loft Story !

Hem... je croyais avoir dit qu'on était pas dans Loft Story. Dans Loft Story, y a des fleurs. Là, y en a pas.

Tomy : Mais si, juste à côté de toi, dans l'espace grillagé qui sert à rien. Donc tu vois, j'ai raison, on est dans Loft Story.


011

J'ai passé une bonne mais très très courte nuit, rotation pour les lits oblige. Mais je ne suis pas trop mal réveillée quand même. Dès le saut du plumard, je prends la décision d'être la seule et l'unique cuisinière de la maisonnée. Pourquoi ? Premièrement, parce que j'adore ce qui se mange, et deuxièmement, parce que je voudrais devenir la chef cuisinière du groupe. Bah oui, y en a qu'on de ses idées, des fois. Bon, quelqu'un veut du poisson ? Personne ? Bon, vous savez pas ce que vous ratez, tant pis pour vous...


012

Hanyo : ... alors j'ai décidé que je recyclerai tout ce que je trouverai dans la maison, pour faire du compost. C'est vachement utile, il paraît, même si je sais pas à quoi ça sert.

Ange : Sans doute à composter... Intell, c'est quoi que tu ramènes ? Du courrier ? Fais voir ? On m'a peut-être écrit.

Intell : Aucune chance ma belle, ce sont des factures.

Tu vois Tomy, dans Loft Story, y a pas de factures ! Alors qu'ici, on est obligé de casquer bonbon... et quand je dis bonbon, c'est bonbon. 310§, rien que ça ! On est déjà pas bien riche alors si en plus l'état nous demande de l'argent, il va plus nous rester que nos chemises.


013

C'est une soirée tranquille, très tranquille. Cinq d'entre nous dorment, les autres vaquent à leurs occupations. Intell doit traîner quelque part ou inventer une nouvelle façon de faire craquer les filles du groupe, Zundapp est ravie d'avoir pêché son tout premier poisson (elle aura mis deux jours) et moi... ben moi, je jardine. Il faut bien le faire, et comme la jardinière attitrée est en train de roupiller...

Zundapp : Hey ! Regarde Parker ! J'ai pêché un poisson ! Oh, j'suis trop contente !

C'est bien ma grande, maintenant, il en faut un autre. Ca va encore demander deux jours...