014

Jour 3, mercredi. L'organisation se fait petit à petit, pas trop lentement, mais très vite non plus. Très très très tôt le matin, la moitié d'entre nous file dormir pendant que l'autre moitié tue le temps comme elle peut. Pour Misky et Fonsine, c'est la peinture. Et c'est pas une mauvaise idée car St Sim sait qu'on en a besoin, de l'argent, surtout depuis que j'ai mystérieusement fait disparaître les quatre arbres à flouze pendant que les autres avaient le dos tourné.

Intell, quant à lui, a appris qu'avoir un beau corps musclé, cette année, c'était top tendance. Alors pour suivre la mode (et peut-être aussi pour voir les filles lui courir après), il s'est casé toute la soirée sur le banc de musculation, dans l'espoir que d'ici trois minutes et deux points de compétence en physique, il aurait un corps de rêve.


015

Et visiblement, ça marche plutôt bien. M'enfin, moi je vois pas trop la différence, faudrait qu'il retire son survêt' pour que je m'en rende compte par moi-même. Oh mais ça va, arrêtez de vous faire des idées quand même ! C'est juste pour voir s'il est vraiment top tendance, le loustic. En tout cas, tendance ou pas, Intell ne manque de crier sa satisfaction à la cantonnade :

Intell : Z'avez vu, les filles ? J'suis musclé !

Misky : C'est bien, Intell, c'est bien...

Intell : Avec ça, je vais pouvoir soulever les na... euh... les poids de 50 kilos !

Fonsine : Pas trop fort, j'ai mal à la tête. Et va donc te doucher, tu sens le bouc en rut.


016

S'il y en a un qui est ravi de cette étrange cohabitation, c'est bien Tomy. Celui-ci vient de se faire une copine en la personne d'Ange qui a l'air de bien apprécier ce p'tit. Attention Ange, il est encore ado. Quand il aura grandi... ben tu pourras pas non plus.

Ange : Tu sais, je t'aime bien Tomy. Tu as du courage pour t'aventurer là-dedans.

Tomy : Ben, c'est parce que j'suis bien entouré...

De la fenêtre à travers laquelle je les observe, je trouve que Tomy m'a l'air quand même assez perplexe par cette soudaine amitié.


017

Tomy ! Que je t'y prenne ! Tu viens de te lever après une sieste de quelques heures et la première chose que tu fais, c'est tomber dans le bar ?

Tomy : Mais t'en fais pas, Hanyo m'a dit que ça pouvait pas me faire de mal.

Hanyo ? Ca m'étonne, elle n'a jamais bu une seule goutte d'alcool... enfin, pas en ma présence, en tout cas. J't'en prie, Tomy, lâche ce verre et va pêcher, ça va te dessaouler. M'en veux pas, c'est pour ton bien que je fais ça. L'alcool, c'est très très mal.


018

J'ai bien fait d'avoir envoyé le p'tit pêcher. Vous avez vu le mastodonte qu'il vient d'attraper ? Sûr que c'est pas Zundapp qui aurait réussi... encore que, point de vue pêche, elle s'est améliorée. Bon, c'est pas non plus le nec plus ultra du top du mieux, mais y a déjà de l'amélioration. Maintenant, plus de craintes pour le frigo, il est toujours plein. Et tout ça grâce à qui, hein ? A moi, bien sûr ! C'est quand même moi qui ai fait naître le sens de l'organisation chez mes colocataires. Oh, ça va, j'ai bien le droit de me lancer des fleurs, quand même. Vous n'alliez tout de même pas croire que Misky irait pêcher de sa propre initiative, ou bien qu'Intell arrêterait de flirter, si ? Aucune reconnaissance, j'vous jure... Je devrais les laisser se débrouiller, tiens !


019

En parlant d'Intell, c'est en le prenant par les sentiments et par surprise qu'on arrive à faire quelque chose de lui. La preuve : Intell, mon petit bichon adoré, pourrais-tu s'il te plait t'occuper d'aller désherber le potager ?

Intell : Ouais, ouais, ça va, j'y vais... Ca y est, encore à moi le boulot... veulent pas que j'tonde la pelouse, non plus ? J'leur fais une belle baraque et voilà comment on me remercie. Intell fais ci, Intell fais ça, Intell va cirer mes chaussures... Et dire que les filles ont décidé d'agrandir le potager après l'hiver, qui va encore s'en occuper ? J'vous l'donne en mille : Bibi !

Allez mon petit canard en sucre, arrête de râler. Tu as vu ? A force d'entretenir les plantes, tu es meilleur jardinier que nous.

Intell : T'as pas un dîner à préparer, toi ?


020

Jour 4, jeudi. Misky fait partie de l'équipe de nuit, aujourd'hui. Bon, elle a un peu râlé mais elle a bien dû admettre que quelques-uns d'entre nous étaient beaucoup plus fatiguée qu'elle. C'est sûr que les rotations pour les lits, ce n'est pas facile à gérer. Et moi, quand je dors, j'ai un peu de mal à attribuer les lits aux plus crevés d'entre nous. J'ai instauré environ quatre ou cinq heures de sieste par groupe, de jour comme de nuit. Mine de rien, et au risque de me répéter, ça demande de la patience et de l'or-ga-ni-sa-tion ! Dès que quelqu'un commence à bâiller, allez hop ! Au pieu et pas de rouspétance ! Manquerait plus qu'il y ai une rebellion au sein du groupe, je serais bien, tiens !


021

Ange : Tomy, tu es vraiment mon meilleur ami, tu le sais ça ?

Tomy : Humbdjsei... fdjsoeir... jdopesj...

Ange : Je sais, mais que veux-tu, il n'y a qu'à toi que je me confie.

Tomy : Gsiehfsnl... sfnslirs !

Visiblement, Ange est tellement heureuse de s'être trouvée un ami proche dans cette baraque de fou qu'elle manque d'étouffer le pauvre Tomy. Allez, desserre-le, il va pas s'en aller comme ça !


022

Intell, mon lapin, puisque tu es si doué en jardinage, tu pourrais peut-être t'occuper des petites fleurs, dans l'enclos qui sert à rien ? Tu es un amour.

Intell : Qui sert à rien, qui sert à rien... j'lui en ficherai moi, du "qui sert à rien". Elle va voir à quoi ça sert, si ça continue. Non mais j'suis pas l'jardinier non plus. Comme si j'avais qu'ça à faire. Et mon physique alors ? Il va pas se sculpter tout seul ! Je tiens à être top tendance !

Tu dis quoi, Intell ?

Intell : Je dis qu'après le jardinage, je t'offrirai une danse !

Tu es trop gentil. Mais avant, y aura les toilettes à récurer.


023

Le matin, Tomy continue de prouver sa grande utilité en nous décrochant un badge d'argent en pêche. Y a pas à dire, je l'aime ce gosse. Non seulement il est gentil avec tout le monde, mais en plus il s'empresse d'aider dès qu'il en a l'occasion, quitte à y passer la journée.

Misky : Allez Tomy, à table, le petit déjeuner est prêt.

Tomy : Je peux pas, je me rends utile.

Misky : Parker a préparé des céréales, tu ne veux pas la vexer quand même ?

Tomy : T'en fais pas, on est dans Loft Story après tout, et tant qu'y a une piscine, tout le monde est heureux, y compris Parker.


024

Puisque Tomy a décidé de n'en faire qu'à sa tête et de continuer à camper près du lac, nous petit-déjeunons sans lui... Et sans moi, mais moi, j'ai pas faim. Mais nan, c'est pas parce que j'ai goûté les céréales en les préparant... enfin, je crois pas. Et puis qu'est-ce que vous en avez à battre, hein ? Bref, j'aime bien les p'tits dèj', c'est l'occasion de discuter et de rigoler.

Zundapp : ... et alors, Intell m'a embrassée, comme ça, PAF ! Moi je m'y suis pas attendue, j'ai failli lui retourner une baffe. Mais bon, je l'ai pas fait et je l'ai laissé me basculer sauvagement dans la pelouse.

Misky : Oh, lala ! T'as de ces rêves, toi. Moi j'ai rêvé d'un bébé en sac de farine. Et toi Intell ?

Intell : Schronch schronch... Shcronch...

Nan mais franchement Intell, t'es dégoûtant, là !


025

Tomy s'est enfin décidé à nous rejoindre. Manque de pot, nous les filles, on était déjà parti vaquer à nos occupations. Il a donc pris ses céréales tout seul avec Intell. En y réfléchissant, c'était pas une si bonne idée, finalement.

Intell : Tu vois, pour faire craquer les nanas, faut sortir les violons.

Tomy : Nan, c'est vrai ? Mais on les sort d'où ?

Intell : Nan, sortir les violons, c'est une expression, ça veut dire qu'il faut les prendre par les sentiments.

Tomy : Les prendre ? Houla, pas de cochoncetés à table, s'te plaît !


026

Et Intell continue de nous prouver que les gonzesses, y a que ça de vrai. Il est pourtant pas aspiration amour, à moins que de s'être retrouvé enfermé avec six belles filles lui ait tourneboulé la tête...

Intell : Ah, qu'elle est belle... Je l'embrasserais bien, tant qu'elle dort encore. Ni vu, ni connu, j't'embrouille, elle croira que c'est un rêve :

C'est pas une bonne idée, mon gaillard.

Intell : Hein ? T'es là ? Depuis quand tu es debout ? J'croyais que c'était l'heure de ta sieste.

Oui bah ma sieste, elle est finie. Mon poussin, tu seras gentil, mais au lieu de picoler en bavant sur Ange, viens donc m'aider au jardin.


027

Jeudi soir, tout le monde est occupé, soit par la pêche, soit par le jardin. C'est calme... très calme... trop calme... Personne ne vient squatter les toilettes alors j'en profite. Y a encore un rigolo qui a tout bouché et comme c'est moi qui tiens les rênes de la baraque, c'est moi qui m'y colle. Et ensuite, j'aurais toute la salle de bain à nettoyer, puis la cuisine, et mettre au lave-vaisselle. En y réfléchissant, j'aurais peut-être dû demander à Intell de faire tout ça... Humph... on verra demain.