028

Jour 5, vendredi. Les premières minutes d'un jour nouveau... ou plutôt, d'une nuit nouvelle s'écoulent à peine lorsque nous entendons des cris dans notre dos. Un coup d'oeil par derrière et je constate que c'est Zundapp et Ange qui sont en train de se crêper la frange à coup d'oreillers. Dites, les filles, au lieu de vous marrer comme des balaines, vous pourriez peut-être nous aider à les pêcher, les balaines ?

Zundapp : Attends Parker, je l'ai pas encore mise KO !

Ange : Mais aïeuh ! T'as mis quoi dans ton oreiller, des cailloux ?

Zundapp : Mince... découverte...


029

Non, non, je ne suis pas devenue cinglée au point d'aller pêcher dans le salon. C'est juste que j'avais plus d'appâts dans la poche, alors je suis retournée en chercher. Je sais, j'aurais pu laisser la canne à pêche mais j'avais pas envie qu'on me la pique. Non mais rigolez pas, j'y tiens moi, à cette canne à pêche ! Super confortable, à croire qu'elle a été conçue uniquement pour ma main. Bon, je reviens, je crois que j'ai vu la boîte d'appats quelque part.


030

Au petit matin, alors qu'elle était en train de pêcher bien tranquillement pour augmenter les provisions de l'hiver, Hanyo est prise d'une subite illumination en se prenant les pieds dans sa canne à pêche.

Hanyo : Oh la vache, j'ai vu Vuixardolf ! Grande HanYuk, priez pour moi, je viens de voir Vuixardolf ! Ah mais, je suis bête... c'est moi HanYuk...

Comme quoi non seulement les chutes provoquent des dégats au fessier mais en plus, ça résonne jusque dans le cerveau.


031

Tomy ne rate jamais une occasion d'aider les autres. Et des occasions, il en a souvent puisqu'il nous faut faire une réserve non négligeable de nourriture pour tenir tout l'hiver. Et vas-y que j'te pêche, et vas-y que j'te jardine, et ce pour tout le monde. Pas moyen de piquer un roupillon de plus de trois heures, y a toujours quelque chose à faire dans cette prison... euh... je veux dire... dans cette splendide demeure. Oh hé ! Me regarde pas comme ça Intell, c'est pas comme si j'avais dit devant tout le monde que tu étais cinglé.

Intell : Tu pourrais peut-être aller aider Tomy à faire la cueillette au lieu de dire des âneries !

Moi, c'que j'en disais...



032

Certains disent que le régime poisson à tous les repas, c'est bon pour la ligne, mais Fonsine n'est visiblement pas prête à y croire car ce matin, elle a décidé qu'elle allait faire en sorte de ne pas prendre un gramme de plus que ceux qu'elle a déjà.

Fonsine : Moi et mes idées à la manque... Je me souvenais plus que c'était si dur, la muscu !

Ah bah je t'avais prévenu : la musculation, c'est pour Parker et les hommes. Allez, à mon tour maintenant !


033

Tomy est décidément gentil avec tout le monde. Il vient de se faire une nouvelle amie en la personne de Misky qui a l'air bien contente.

Misky : Tu sais, Tomy, tu es comme le fils que j'ai pas encore eu.

Tomy : Et toi tu es la gonzesse la plus sexy de...

Misky : Pardon ?

Tomy : Hum... j'ai dit ça à voix haute ?

L'apprentissage d'Intell en matière de drague est passé par-là, visiblement...


034

Hey ! Misky ! Stop ! Qu'est-ce que tu fais dans MA cuisine ? Tu serais pas en train de faire MON travail, là ?

Misky : Oh, bah crie pas, je voulais juste rendre service. Chez les autres, c'est toujours moi qui cuisine alors qu'est-ce que tu veux, je me sens quelque peu décalée ici.

J'm'en vais te décaler le plateau que t'as dans les mains, moi. Donne-moi ça et file prendre ta douche tant qu'elle encore libre. Humph... me prendre mon boulot, comme ça, pendant que j'ai le dos tourné, ça se fait pas.


035

Et pendant que Misky partait bouder dans la salle de bain, Intell, lui, nous piquait une crise de nerf, la première depuis le début de l'aventure. Ben alors mon chou, y a quelque chose qui va pas, tu es tombé de ton lit et tu t'es foulé un orteil ?

Intell : Arg ! J'ai raté mon jour de travail encore un coup ! C'est foutu ! J'suis viré ! J'veux retrouver un boulot ! J'veux mourir !

Faudrait te mettre d'accord avec toi-même. Te retrouver un boulot, ça je peux pas faire. Mais te faire mourir, c'est dans mes cordes.

Intell : C'est fichu ! On va tous mourir !

Hum... délirium virtuel... c'est rien, ça passera. Allez viens poussinet, je t'ai préparé des céréales, ça va te remonter le moral.

Intell : Nan ! J'veux mourir !

Ecoute mon lapin, je te promets que je te donnerai une corde et une poutre rien que pour toi, mais avant vas manger tes céréales. Ca se fait pas de mourir le ventre vide.


036

Jour 6, samedi. Il est très tard... ou plutôt très tôt. Oui, dans ce sens-là c'est mieux. La maisonnée est plutôt calme pour le moment puisque le groupe de jour est parti dormir pendant que le groupe de nuit vient de se réveiller. La première chose que fait Fonsine après avoir fait un peu de sport est d'aller réparer la douche. Regardez avec quelle délicatesse elle utilise la clé à molette.

Fonsine : Pourquoi faut toujours que tu sois derrière nous pour tout commenter ?

J'y peux rien, c'est vicéral. Et puis les lecteurs ont envie de tout savoir sur ce qui se passe dans cette baraque et comme c'est moi qui tiens les rênes.

Fonsine : Et pourquoi c'est toi la chef ?

Parce que c'est moi qui donne les ordres. Bon, tu la répares cette douche ? Je commence à sentir l'agneau braisé, moi, à force de faire des grillades.


037

Zundapp est toute heureuse aujourd'hui, car elle vient de découvrir qu'elle avait enfin des désirs réalisables. Là, maintenant, tout de suite, elle veut jongler avec les verres, chose qu'elle s'accorde elle-même bien volontiers.


038

Et après avoir grapillé quelques points d'aspiration fort utiles pour garder sa bonne humeur, voilà qu'elle s'attaque à la pauvre Misky qui ne demandait qu'une chose : aller aux toilettes.

Zundapp : Hey ! Misky ! T'es une copine, serre-moi la paluche !

Misky : Ben... euh... d'accooooOOOOoooooOOOOOooooord !

Et ça la fait rire, la Zundapp...



039

Tard dans la soirée, Ange s'est emparée du banc de musculation sous prétexte qu'elle aussi était capable d'en faire. Et vous connaissez Ange, si quelqu'un a le malheur de la contredire, c'est le Code Pénal direct sur la poire. Seulement voilà, quand on sait pas se servir d'un engin de torure, forcément, on le casse.

Ange : Ah non, mais c'est quoi ce matériel pourri ! Intell ! T'aurais pu trouver mieux comme matos !

Et selon les règles que j'ai moi-même instauré, c'est celui qui casse qui répare. C'était peut-être pas la meilleure des idées, finalement.


040

Et voilà, j'en étais sûre ! A jouer avec le feu, l'Ange vient de se brûler les ailes, et pas qu'une fois, s'il vous plaît. Non : deux fois de suite !

Ange : Ooooh... j'me sens toute bizarre d'un coup. Y a comme de l'électricité statique dans l'air.

Hanyo : Oh mon Sim, tu n'as rien ! La grande HanYuk soit louée !

Intell : Ah nan, comme je vais faire pour l'embrasser maintenant qu'elle sent le cochon grillé ?


041

Après avoir forcé Intell à terminer la réparation de SON matériel pourri, je l'ai envoyé illico presto et gentiment faire cueillette des tomates.

Intell : Toujours moi qui m'y colle... Y en a marre ! J'm'en vais te changer les règles du défi, moi, ça va pas traîner ! On ne donne pas d'ordre au créateur !

Qu'est-ce que tu baragouines dans ton coin ?

Intell : J'ai dit qu'il fallait bientôt allumer les radiateurs !

Arrête de te plaindre, mon chou. Regarde, tu as récolté un badge argent en jardinage. Tu sais ce que ça veut dire ? Que tu seras désormais le jardinier attitré de cette maison.

Intell : Oh, j'veux mourir...


(petite précision : 4 arbres à flouzes supprimés = 100 points)